Hypothyroïdie : la définition

Hypothyroïdie : la définition©iStock

L'hypothyroïdie se caractérise par un déficit de la production d'hormones par la glande thyroïde située au niveau du cou. A l'inverse l'hyperthyroïdie, qui est moins fréquente, découle d'une sécrétion en excès d'hormones thyroïdiennes. Les principales hormones thyroïdiennes sont la thyroxine (T4) et la triiodothyronine (T3). Les causes et les manifestations de ces deux pathologies sont différentes. Mais qu’est-ce que l’hypothyroïdie ?

Publicité
Publicité

Quels sont les causes et les symptômes de l'hypothyroïdie ?

L’hypothyroïdie est la maladie endocrinienne la plus répandue après le diabète. Elle touche essentiellement les femmes. Ses causes les plus fréquentes sont les affections auto-immunes (les défenses immunitaires sont anormalement dirigées contre la glande thyroïde) et les causes iatrogènes (effets indésirables de certains traitements). Les symptômes sont nombreux mais pas nécessairement tous présents, quelquefois seule la prise de sang permettra de diagnostiquer la maladie. On peut ainsi voir apparaître une asthénie (fatigue), une hypothermie (baisse de la température), une bradycardie (rythme cardiaque diminué) ou une constipation.

Publicité

Quels sont les traitements de l’hypothyroïdie ?

Le traitement de référence est le traitement médicamenteux substitutif. Il s'agit d'apporter au corps des hormones thyroïdiennes de synthèse quotidiennement et durant toute sa vie. Le traitement est efficace mais devra être réévalué chaque année ou à l'apparition de nouveaux signes. D’autres traitements peuvent venir compléter les hormones de synthèse afin de soulager les troubles liés à l’hypothyroïdie.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité
Publicité