Doit-on parler de piqûres ou de morsures d'araignées ?

Doit-on parler de piqûres ou de morsures d'araignées ?©iStock

Plus rares que les piqûres de moustiques, les morsures d'araignées sont généralement douloureuses mais sans gravité. Pourtant en France métropolitaine aussi il existe une espèce dangereuse : la veuve noire. Alors que faire en cas de "piqûre" d'araignée ?

Publicité
Publicité

À quoi ressemble une "piqûre" d'araignée ?

Les araignées sont des prédateurs à huit pattes dont la grande majorité a la possibilité d'inoculer un venin pour se nourrir ou se protéger. Cette morsure d'araignée est d'ailleurs communément appelée "piqûre".
Une morsure d'araignée peut en effet prendre l'apparence d'une ou deux piqûres de moustique (l'araignée possède un chélicère à deux crochets), d'abeille ou de guêpe.

Quels sont les symptômes d'une "piqûre" d'araignée ?

Les morsures d'araignées ne se ressemblent pas toutes et n'engendrent pas toutes les mêmes symptômes, qui sont fonction de l'espèce, de la toxicité du venin, mais aussi de notre propre réaction immunitaire.
En France, la plupart des araignées inoculent un venin sans danger pour l'homme, qui entraîne principalement rougeurs, prurit et gonflement passager.

Que faire en cas de "piqûre" d'araignée ?

Publicité

Suite à une morsure, certaines personnes qui souffrent d'allergie au venin peuvent faire une réaction allergique grave telle qu'un œdème de Quincke. D'autres encore peuvent souffrir de troubles musculaires et psychiques, de céphalées et nausées suite à la morsure d'une veuve noire ou malmignatte (présente notamment en Corse et dans le Sud de la France).
Il est donc primordial de capturer l'araignée responsable et de l'apporter dans une pharmacie ou chez son médecin afin d'obtenir le traitement adapté (désinfectant, crème, sérum antivenimeux…).

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité
Publicité