Eviter la rupture d'anévrisme

On croit à tort que la rupture d'anévrisme est imprévisible. Certains facteurs de risque -café, cholestérol, hypertension...- peuvent pourtant être évités! Medisite fait le point.

 

Publicité

Anévrisme: surveillez votre cholestérol

L'anévrisme aortique n'est pas inévitable et il a des causes connues!

Publicité
Comme c'est le cas pour la plupart des maladies cardiovasculaires, une mauvaise alimentation joue un rôle important dans sa survenue. Des habitudes alimentaires trop riches et répétées conduisent au dépôt de plaques de graisses contre la paroi intérieure des artères. Cette maladie qu'on appelle 'athérosclérose', fragilise les artères, participe à la formation d'un anévrisme aortique et à sa rupture.

Comment s'en protéger? En surveillant son taux de mauvais cholestérol (LDL) et en adaptant son hygiène de vie. 'Il faut se débarrasser des mauvaises habitudes alimentaires et pratiquer une activité physique régulière. En résumé, il ne faut pas manger de plats riches en graisses animales, en sucres rapides et ne pas boire d'alcool plus de trois fois par semaine, et jamais le soir', explique le Dr Jean-Loup Dervaux, auteur de 'Surpoids, hypertension, cholestérol, gare au syndrome métabolique' (éd. Dangles).

A noter: l'athérosclérose touche particulièrement les plus de 60 ans. En plus du cholestérol, d'autres facteurs combinés favorisent son apparition, tels que l'hypertension artérielle et le diabète de type 2.

Attention: consultez votre médecin. En cas d'hypercholestérolémie, il vous conseillera une alimentation adaptée.

Vidéo. L'accident vasculaire cérébral

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

Publicité