Pneumonie aiguë frontale : la définition

Pneumonie aiguë frontale : la définition©iStock

La pneumonie aiguë frontale est une affection respiratoire d’origine bactérienne dans plus de 80 % des cas. Souvent appelée pneumonie franche lobaire aiguë, elle réunit les symptômes classiques de la pneumonie. Le traitement repose sur la prise d’antibiotiques.

Publicité
Publicité

Comment reconnaître une pneumonie aiguë frontale ?

La pneumonie aiguë frontale apparaît de façon brutale. Elle se caractérise par des douleurs thoraciques, des difficultés à respirer et des quintes de toux. Le patient a de la fièvre et des frissons, il respire vite. Sa toux sèche devient grasse au bout de quelques jours. Une radiographie des poumons et la culture microbienne permettent de confirmer le diagnostic.

Publicité

Qui est concerné par la pneumonie aiguë frontale ?

La pneumonie aiguë frontale peut toucher toutes les populations, mais les enfants et les personnes âgées sont les plus exposées. Les personnes dont le système immunitaire est défaillant (par exemple celles qui sont infectées par le VIH ou atteintes d’une autre maladie auto-immune) ont aussi plus de chances de contracter la maladie.

Comment traiter et prévenir une pneumonie aiguë frontale ?

L’antibiothérapie est le traitement de premier choix en cas de pneumonie aiguë frontale ou de toute autre infection bactérienne. La meilleure façon de se protéger contre la pneumonie bactérienne (pneumonie à pneumocoque) est de se faire vacciner. Le vaccin anti-pneumococcique est conseillé chez les enfants de moins de 2 ans. Il s’administre en deux fois, avec un intervalle de deux mois entre les deux injections.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité
Publicité