Verrue qui saigne : que faire ?

Publicité

Il existe différentes sortes de verrues qui peuvent toucher les mains, les pieds ou encore le visage. Si elles sont disgracieuses et parfois douloureuses, les verrues sont néanmoins sans gravité. Dans certains cas, et surtout lorsqu’il s’agit de verrues plantaires, les verrues peuvent saigner. Comment éviter que cela ne se produise et que faire dans ce type de situation ? 

Publicité

© Fotolia

Qu’est-ce qu’une verrue ?

Les verrues se présentent sous la forme de petites boules qui peuvent être planes ou rugueuses et qui sont dues aux virus papillomavirus. Ces petites tumeurs bénignes sont sans gravité et se développent en milieux humides comme les piscines, les chaussures lorsqu’on transpire, et sont des microtraumatismes comme des coupures. Les verrues sont particulièrement résistantes et beaucoup de traitements n’ont aucun effet sur elles. Dans la majorité des cas, elles disparaissent d’elles-mêmes après quelques semaines ou quelques mois.

Publicité
Que faire si une verrue saigne ?

Quelle que soit la localisation de la verrue ou sa forme, il est très important de ne pas tenter de l’enlever seul. Le fait de gratter la verrue ou d’essayer de la brûler pourrait favoriser sa propagation, mais aussi créer des saignements. Dans le cas des verrues plantaires, de petits points noirs apparaissent généralement au centre de la verrue. Il s’agit de vaisseaux qui pourraient saigner et propager le virus si vous appliquez un sparadrap que vous arrachez ensuite, ou si vous essayez de couper votre verrue. Si votre verrue saigne, appliquez un désinfectant et laissez-la à l’air libre afin de la faire sécher. Vous pourrez ensuite la protéger à l’aide d’un pansement en prenant garde que la partie adhésive ne soit pas en contact avec la verrue.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité