Kyste sous l'aisselle : est-ce la maladie de Verneuil ?

Publicité

Méconnue, la maladie de Verneuil, ou hidrosadénite suppurée, est une pathologie inflammatoire chronique qui affecte les glandes apocrines et se caractérise par l'apparition de kystes et d'abcès. Plus communément appelées glandes sudorales, ces structures particulières sont présentes essentiellement au niveau des aisselles et des organes génitaux. 

Publicité

© Fotolia

Comment se manifeste la maladie de Verneuil ?

Cette maladie inflammatoire évolue sous forme de poussées, entrecoupées de phases de rémission qui peuvent perdurer plus ou moins longtemps. Dans la majorité des cas, les premiers signes cliniques de la pathologie surviennent à la puberté, c'est-à-dire au moment où les glandes apocrines se développent. Lors des phases aiguës, des kystes se forment sous l'épiderme et peuvent générer des douleurs intenses. A terme, ces nodules suppurent, se rompent puis laissent des traces profondes, appelées sinus, à la surface de la peau.

Publicité
Quelle est la prise en charge de la maladie de Verneuil ?

Le traitement de cette affection cutanée dépend principalement de son stade d'évolution. Selon la classification de Hurley, couramment utilisée par les professionnels de santé, la maladie de Verneuil se décline en trois stades distincts. Lors des poussées inflammatoires, les douleurs ressenties par le patient sont souvent soulagées par des anti-inflammatoires ou des corticoïdes. Lorsqu'ils sont trop imposants, les abcès purulents sont drainés chirurgicalement ou enlevés totalement. Afin de réduire la fréquence de crises, un traitement de fond est généralement mis en œuvre : tétracyclines, gluconate de zinc, etc.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité