Préménopause et bouffées de chaleur : une carence hormonale en cause

Préménopause et bouffées de chaleur : une carence hormonale en cause©iStock

Les bouleversements hormonaux de la préménopause font partie des principales causes des bouffées de chaleur. Ce trouble bénin peut être traité quand il devient trop désagréable à vivre.

Publicité
Publicité

Comment expliquer les bouffées de chaleur durant la préménopause ?

La préménopause commence souvent à se manifester vers 45 ans. Sa principale caractéristique est une diminution progressive de la synthèse des hormones ovariennes : la progestérone et les œstrogènes. Dans la majorité des cas, la chute du taux d’œstrogènes entraîne un dérèglement du processus de régulation corporelle, d’où les "célèbres" bouffées de chaleur de la préménopause, même si certaines femmes ne connaissent jamais ce désagrément… Le plus souvent, les bouffées de chaleur de la préménopause débutent la nuit, mais elles finissent par se manifester aussi dans la journée : une forte sensation de chaleur remonte soudainement jusqu’au visage, entraînant au passage des sueurs et un rougissement temporaire de la peau du cou et de la face.

Publicité

Bouffées de chaleur de la préménopause : que faire ?

La première chose à faire est de consulter un médecin pour s’assurer que les bouffées de chaleur sont bien liées à la préménopause, car il existe d’autres causes possibles comme un trouble de la thyroïde par exemple ou de l’hypophyse. Un dosage sanguin du taux d’œstrogènes suffit généralement à confirmer la préménopause. Si les bouffées de chaleur sont très fréquentes et/ou très intenses, le médecin peut vous prescrire un traitement hormonal substitutif (THS) pour pallier votre carence en œstrogènes.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité
Publicité