Daltonien : quel est le test pour le savoir ?

Daltonien : quel est le test pour le savoir ?©iStock

En France, 8 % des hommes sont daltoniens, alors qu’on ne retrouve que 0,5 % de femmes daltoniennes (en raison de l’anomalie héréditaire qui est dépendante du sexe). Cela représente en tout plus de 2 500 000 daltoniens dans l’Hexagone. Mais quels sont les tests pour daltoniens permettant de poser le diagnostic ?

Publicité
Publicité

Que voit un daltonien ?

Le daltonisme est un traitement erroné du signal visuel, qui rend incapable d’analyser une ou plusieurs des couleurs habituellement perceptibles par les cellules visuelles (rouge, bleu et vert). Généralement, les daltoniens confondent le vert et le rouge. On parle de deutéranopie en cas d’absence de récepteurs au vert, de protanopie en cas d’absence de récepteurs au rouge, et de tritanopie en cas d’absence de récepteurs au bleu (confusion entre le bleu et le jaune, ce qui reste très rare : 0,003 % de la population). De fait, les personnes daltoniennes sont incapables de distinguer certaines de ces couleurs. En cas de monochromatopsie (daltonisme total), ce qui est exceptionnel (1 cas sur 40 000), la personne ne peut percevoir aucune de ces couleurs, et elle perçoit donc le monde en nuances de gris.

Publicité

Tests de daltonisme

Il existe plusieurs tests permettant de détecter le daltonisme. Ceux qui sont le plus couramment utilisés sont les planches pseudo-isochromatiques (notamment le test japonais d’Ishihara qui est fiable à 98 %), les tests de classement consistant à classer divers objets selon des dégradés de couleurs, les tests plus spécifiques pour les enfants (qui se présentent sous forme de jeux), le test de la lanterne de Beyne (essentiellement employé dans l’armée) et le CUVT (City University Colour Vision Test). Plusieurs tests sont également disponibles sur Internet.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité
Publicité