Les médecins de garde vont-ils aussi se mettre en grève ?

Publicité

Des médecins opposés au projet de loi santé de la ministre Marisol Touraine pourraient ne pas assurer leurs gardes en urgences médicales entre le 24 et 31 décembre prochain.

Publicité

Après les médecins généralistes, les spécialistes, SOS médecins, les internes et même les cliniques privées, c’est au tour des médecins de garde de s’élever contre la politique du ministère de la santé. Selon des informations Europe 1, ils menaceraient de faire grève pour protester contre le projet de loi de santé, prévoyant notamment la généralisation du tiers payant.

Il y aura des réquisitions préfectorales

Publicité
Normalement, les médecins s’organisent pour assurer les gardes lors des jours fériés, les week-ends ou en cas de grève. Le système fonctionne notamment sur la base du volontariat. Mais aujourd’hui, certains médecins sont prêts à ne pas assurer cette garde minimale, entre Noël et le jour de l’An. "Nous appelons tous les autres syndicats à lancer un appel à la grève des gardes" confirme Claude Leicher, président du premier syndicat de généralistes, MG France, au Figaro
Publicité
Les préfets prévoient d’ores et déjà la riposte en réquisitionnant des médecins en urgence. "Il y a des réunions de ce qu’on appelle le Codamu, le comité départemental d’aide médical d’urgence, qui prévoit des tableaux de garde pour procéder à des réquisitions préfectorales", explique au micro d’ Europe 1 le Dr Jean-Paul Ortiz, président du syndicat des médecins libéraux, la CSMF. Face aux gendarmes, les médecins seront donc obligés d’obtempérer. Concernant la revendication des médecins de l’abandon du tiers payant généralisé, la ministre de la Santé Marisol Touraine a annoncé que les médecins récalcitrants "ne seront pas sanctionnés".
s".

Vidéo. Quelles sont les ambitions de Marisol Touraine ?



Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité