Hypertension pulmonaire : les symptômes

Publicité

L’hypertension pulmonaire (ou hypertension artérielle pulmonaire) est une augmentation de la tension artérielle au niveau des artères des poumons. C’est un rétrécissement et une rigidification des artères qui compliquent la circulation sanguine et entraînent une élévation de la pression dans les vaisseaux pulmonaires. 

Publicité

Symptômes de l’hypertension pulmonaire

L’hypertension pulmonaire se traduit par de nombreux symptômes qui peuvent être retrouvés dans d’autres pathologies telles que l’asthme. Ainsi, le principal symptôme retrouvé est un essoufflement à l’effort, même s’il est peu important (gravir les marches d’un escalier ou effectuer des activités ménagères). Néanmoins, certaines personnes souffrant d’hypertension pulmonaire peuvent aussi éprouver des douleurs thoraciques (au niveau de la poitrine), une importante fatigue, et/ou des vertiges (allant jusqu’à la perte de conscience, l’évanouissement) en cas d’effort. On retrouve aussi des œdèmes au niveau des membres inférieurs. Ces gonflements peuvent aussi s’observer au niveau de l’abdomen. Par ailleurs, on retrouve des symptômes cardiaques avec des palpitations (rythme cardiaque accéléré). Enfin, en cas d’hypertension pulmonaire les lèvres et/ou la peau peuvent prendre une teinte bleutée.

Publicité
Conséquences des symptômes de l’hypertension pulmonaire

L’hypertension pulmonaire peut être une pathologie particulièrement grave dans la mesure où elle est très handicapante. En effet, réaliser des efforts devient rapidement impossible et cela débouche sur une insuffisance cardiaque droite (incapacité du cœur à assurer un débit cardiaque suffisant).

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité