Insomnies : méfiez-vous de l'hypertension

Vous souffrez de troubles du sommeil : insomnie, apnée du sommeil ? Attention, des nuits agitées, trop courtes, ou perturbées, favorisent la survenue de l'hypertension artérielle et la résistance à ses traitements. Explications.

Publicité

Manque de sommeil : plus de risque d'être hypertendu

On sait aujourd’hui que le manque de sommeil ou sa mauvaise qualité influencent la survenue d’une hypertension artérielle.

Publicité

Des études récentes (1) montrent que les personnes dormant en moyenne 5 heures par nuit doublent leur risque de développer une hypertension dans les 5 ans par rapport à celles qui dorment 7 à 8 heures par nuit. Les raisons avancées à ce sur-risque ? "Tout d’abord, les gens qui cumulent une dette de sommeil, qui peut aller jusqu’à 1 mois par an, vont produire plus d'hormones de stress que les autres", explique le Pr Jean-Jacques Mourad, Président du CFLHTA (2). "Second phénomène, les dettes de sommeil induisent des comportements délétères : grignotage, consommation d’excitants, sédentarisation", ajoute-t-il. Tout ceci fait le lit des risques cardio-vasculaires.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité