Saponaire

Saponaire

Les plantes les plus consultées

Nom latin: 

Saponaria officinalis

Nom(s) vulgaire(s): 

Saponaire officinale, herbe à savon, savonnière, savon des fossés, herbe à foulon.

Famille: 

Caryophyllacées

Période de récolte: 

Toute l’année (fleurs : juin à septembre).

Saponaire : Propriétés

La saponaire est une plante qui possède de nombreuses propriétés. Elle exerce une action diurétique (elle améliore le fonctionnement des reins et des autres organes de l’appareil urinaire), dépurative (elle élimine les déchets présents dans l’organisme), expectorante (elle dégage les voies respiratoires), vermifuge (antiparasitaire) et sudorifique (elle fait transpirer). Cette plante est indiquée dans la prise en charge des affections urinaires telles que la goutte, des rhumatismes, de l’arthrite, de la toux, des bronchites, de la grippe, des angines pultacées (lorsqu’un enduit blanc recouvre le palais), de l’oxyurose et de certains cancers. On l'utilise aussi en usage externe pour traiter l’acné, l’eczéma, le zona, le psoriasis, l’urticaire, les démangeaisons et les engorgements lymphatiques (gonflement des ganglions). On l’emploie également pour protéger le cuir chevelu.

Publicité

Saponaire : Histoire

Cette plante est surnommée « savonnière » et « herbe à savon » car l’eau obtenue après la décoction est savonneuse. Appréciée pour sa propriété détergente, elle était autrefois utilisée par les lavandières pour nettoyer les vêtements, pour nettoyer la peau et entretenir le cuir chevelu.

Saponaire : Comment la reconnaître?

La saponaire est une plante vivace qui possède un rhizome long et rougeâtre. Sa tige robuste mesure entre 40 et 80 cm. Ses fleurs, qui apparaissent en juin, ont cinq pétales blancs ou rose pâle. La saponaire est présente en Europe, en Amérique du Nord et en Asie occidentale, surtout dans les milieux humides.

Saponaire : Parties utilisées

La plante entière.

Saponaire : Posologie

En usage interne.

Décoction : Placer 15 g de plante dans de l’eau froide, puis faire bouillir dans 1 litre d’eau pendant 2 minutes. Filtrer aussitôt sans laisser macérer, car la macération peut être toxique. Boire 2 tasses par jour, une tasse une demi-heure avant le déjeuner et le dîner. Ou Suc : 60 à 10 g par jour.

Contre le zona et les affections dues au virus de l’herpès. Potion : Mélanger 1,50 g d’extrait de feuilles de saponaire, 5 g d’extrait de bourrache, 3 g d’extrait de patience, 40 g de glycérine et 200 ml d’eau. Boire 1 cuillère à café 2 fois par jour, avant le déjeuner et le dîner.

En usage interne.

Contre l’acné et autres affections cutanées . Lotion : Placer 125 g de racine dans de l’eau froide. Faire bouillir dans 1 litre de lactosérum (petit-lait). Appliquer directement sur les lésions. Ou Appliquer les fleurs sur les lésions. Pour protéger le cuir chevelu. Shampooing : Placer entre 60 et 80 g de plante dans de l’eau froide. Faire bouillir dans 1 litre d’eau. Appliquer directement sur le cuir chevelu.

Contre le gonflement des ganglions (engorgement lymphatique), les œdèmes et les affections cutanées. Cataplasmes : Placer entre 60 et 80 g de plante dans de l’eau froide. Faire bouillir dans 1 litre d’eau. Placer le mélange entre deux linges. Broyer les feuilles ou les fleurs à l’aide d’un rouleau à pâtisserie, puis appliquer sur les zones affectées.

Contre les angines pultacées. Gargarismes : Faire bouillir 20 g de racine de saponaire et une tête de pavot dans 1 litre d’eau pendant 10 minutes. Ajouter 100 g de miel rosat.

Saponaire : Précautions d\'emploi

Toutes les préparations citées doivent être administrées fraîches, juste après leur préparation. Attention : Les plantes ne sont pas des remèdes anodins. Ne jamais dépasser les doses indiquées.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

Publicité