Onagre

Les plantes les plus consultées

Nom latin: 

Oenothera biennis

Nom(s) vulgaire(s): 

onagre bisannuelle, herbe-aux-ânes.

Famille: 

Onagracées

Période de récolte: 

Onagre : Propriétés

Riche en acides gras, l’onagre participe à la fabrication des prostaglandines (substances qui régulent certaines fonctions hormonales et protègent la membrane cellulaire). Ces dernières sont reconnues pour maintenir la souplesse et l’élasticité de la peau. Elles ont aussi une action antiinflammatoire. L’huile d’onagre est utilisée dans le traitement du syndrome prémenstruel (douleurs mammaires), de l’eczéma et pour soulager l’arthrite rhumatoïde.

Publicité
Onagre : Histoire

La racine d’onagre était utilisée par les Indiens en Amérique du Nord pour se nourrir. Ils utilisaient aussi ses feuilles en cataplasme pour soigner notamment les contusions et les hémorroïdes. La plante a été introduite en Europe au 18e siècle.

Onagre : Comment la reconnaître?

L’onagre possède une tige tachetée de rouge pouvant aller jusqu’à 1,50 m de haut. Ses racines sont charnues et renflées. Ses feuilles sont velues et ondulées. Elle est dotée de grandes fleurs jaunes à 4 pétales en épi. Ses fruits forment de grandes capsules épaisses et pouvant contenir 600 petites graines.

Onagre : Parties utilisées

Les graines.

Onagre : Posologie

EN USAGE INTERNE

Contre le vieillissement de la peau

Capsules molles de 500 mg : 1 ou 2 capsules par jour au cours du repas par jour, avec un verre d’eau.


Contre l’eczéma, l’arthrite rhumatoïde

Capsules molles de 500 mg : 2 capsules, 3 fois par jour au cours des repas avec un verre d’eau.

Contre le syndrome prémenstruel

Capsules molles de 500 mg : 2 capsules 3 fois par jour, les 10 derniers jours du cycle.

En cas de persistance des symptômes, consultez un médecin.

Onagre : Précautions d'emploi

La plante peut entraîner une prise de poids. Elle est contre-indiquée chez l’enfant de moins de 6 ans et la femme enceinte ou allaitante. L’huile d’onagre est déconseillée en cas d’épilepsie.

Publicité

Onagre : Maladie(s) associée(s): 

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité