Gaillet jaune

Les plantes les plus consultées

Nom latin: 

Galium verum

Nom(s) vulgaire(s): 

Caille-lait, fleur de la Saint-Jean.

Famille: 

Rubiacées

Période de récolte: 

Juin à septembre.

Gaillet jaune : Propriétés

Le gaillet jaune a une propriété dépurative : il contribue à évacuer les déchets de l’organisme, notamment au niveau des reins et du foie. C’est pourquoi il est conseillé en cas d’oligurie (diminution du volume des urines). Cette plante est aussi antispasmodique. Elle est utilisée pour traiter l’épilepsie et l’hystérie. En usage externe, le gaillet jaune agit contre l’eczéma, les démangeaisons et les plaies non infectées.

Publicité
Gaillet jaune : Histoire

Le gaillet jaune était autrefois surtout vanté pour son efficacité contre l’épilepsie. Sa capacité à faire cailler le lait sans transmettre de mauvaises odeurs lui a valu le surnom de « caille-lait ».

Gaillet jaune : Comment la reconnaître?

Le gaillet jaune est une plante vivace qui possède des racines brunes, rampantes et allongées. On le trouve fréquemment en France et en Europe, surtout dans les campagnes. Il est aussi présent en Asie et en Afrique du Nord.

Gaillet jaune : Parties utilisées

Les fleurs.

Gaillet jaune : Posologie

En usage interne, la plante s'utilise en infusion.

Dosage : demander conseil à un pharmacien spécialisé.

Gaillet jaune : Précautions d\'emploi

Le gaillet jaune contient des dérivés coumariniques, des substances toxiques pour le foie. Il est déconseillé aux personnes sensibles au niveau du foie, ainsi que pendant la grossesse et l’allaitement. Attention : Les plantes ne sont pas des remèdes anodins.

Ne jamais dépasser les doses indiquées.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité