Colopathie fonctionnelle

Colopathie fonctionnelle : Définition

La colopathie fonctionnelle correspond à des troubles chroniques et bénins du côlon (gros intestin), affectant le transit intestinal. On parle aussi de syndrome de l'intestin irritable ou du côlon irritable.

Publicité
La colopathie fonctionnelle est due à des troubles de la motricité du gros intestin. Soit des mouvements trop importants entraînent une accélération de la progression du bol alimentaire avec une diminution de l'absorption de l'eau qui se traduisent par des diarrhées, soit ces mouvements diminuent avec un ralentissement de l'avancée du bol alimentaire et provoquent une constipation, des ballonnements, des douleurs abdominales. Cette maladie est chronique et parfois handicapante. Elle se manifeste par crises. Le diagnostic de colopathie fonctionnelle est posé quand les troubles sont présents plus de 3 mois en une année. C'est une maladie courante qui touche entre 10 et 20% de la population française. Les femmes et les personnes anxieuses sont les plus touchées. Les troubles peuvent apparaître dès l'enfance, mais surviennent généralement à l'âge adulte souvent avant 35 ans.

Colopathie fonctionnelle : Causes

Les causes de cette maladie sont encore inconnues et font l'objet de nombreuses recherches. En effet, le tube digestif ne présente aucune lésion, ni inflammation, ni anomalie.

Plusieurs hypothèses sont invoquées:
- Des facteurs psychologiques: les personnes souffrant de cette affection sont assez anxieuses et stressées.

- Des facteurs physiques: une intolérance au lactose (du lait) peut être une cause de certaines colopathies. De même, les repas trop riches, trop épicés, pris sur le pouce et à heures irrégulières, ou encore les grignotages peuvent être responsables de crises.

- Des facteurs hormonaux: les femmes sont plus touchées que les hommes et leurs malaises s’aggraveraient durant les règles.

- Un déséquilibre de la flore intestinale.

Colopathie fonctionnelle : Symptomes

La colopathie fonctionnelle entraîne des troubles du transit: soit des diarrhées quand le transit est accéléré, soit de la constipation quand il est ralenti. Ces symptômes sont très souvent accompagnés de ballonnements, de flatulences, d’un besoin urgent d'aller à la selle, de douleurs abdominales… Les crises sont chroniques et n'entraînent pas d'amaigrissement, de fièvre ou de fatigue.

Les personnes touchées peuvent connaître des périodes de rémission plus ou moins longues. Leurs malaises peuvent apparaître chaque jour pendant une semaine ou un mois, puis disparaître, ou encore durer toute leur vie.

Les symptômes se manifestent souvent après les repas, plus ou moins intenses, de la simple gêne abdominale à des crises très aiguës. Ils sont exceptionnels la nuit. Les douleurs cèdent souvent après l'émission de selles ou de gaz.

On retrouve parfois d'autres signes, comme des migraines, des troubles anxieux, des règles douloureuses, des nausées, des maux de dos (bas du dos), des troubles du sommeil.

La gravité, le type et le nombre de symptômes varient d'une personne à l'autre.

Colopathie fonctionnelle : Prévention

Comme on connaît mal les causes de la colopathie fonctionnelle, il n’existe pas de moyen de prévenir son apparition. En revanche, certaines mesures peuvent être prises pour prévenir les récidives:

- Des changements alimentaires et une meilleure gestion du stress (yoga, relaxation…)

- Des repas pris à heures régulières, dans le calme, pas trop copieux

- Lait et laitages déconseillés s'il existe une intolérance au lait.

- La limitation des aliments qui peuvent produire des gaz comme les légumes secs, le chou par exemple, mais aussi ceux qui contiennent du sorbitol (un édulcorant présent dans les gommes à mâcher sans sucre) ou riches en sucres rapides et en fibres

- Une activité physique régulière

Il est conseillé de tenir un agenda alimentaire, utile pour identifier les aliments ou boissons déclenchant les symptômes.

Colopathie fonctionnelle : Examens

Après un interrogatoire, un examen clinique par palpation de l'abdomen, parfois un toucher rectal, le médecin peut demander un bilan sanguin, une coloscopie (examen visuel du côlon par l'intermédiaire d'une sonde appelée coloscope), une analyse des selles, une échographie abdominale, un scanner pour éliminer certaines pathologies. Le diagnostic de colopathie fonctionnelle est avant tout un diagnostic d'élimination. Il est posé quand les troubles sont présents plus de 3 mois dans une année.

S'il y a un amaigrissement, une fièvre ou une fatigue qui accompagnent les signes digestifs, il s'agit d'une autre maladie.

Colopathie fonctionnelle : Traitements

La prise en charge des colopathies a pour but de soulager les symptômes et de rétablir une bonne motricité intestinale. Le traitement comporte des règles hygiéno-diététiques (avec des repas pris à l'heure dans le calme ni trop gras, ni trop sucrés, ni trop épicés notamment), une meilleure gestion du stress et la prise de médicaments.

Les experts prônent une alimentation proche de la normale et un régime le moins restrictif possible. Les seuls aliments déconseillés sont ceux qui provoquent des gaz, comme les légumes secs, le choux, mais aussi ceux qui contiennent du sorbitol (un édulcorant présent dans les gommes à mâcher sans sucre) ou riches en sucres rapides et en fibres.

Le médecin peut prescrire des médicaments anti-spasmodiques pour diminuer les douleurs, et des laxatifs doux ou anti-diarrhéiques pour traiter les symptômes pendant les périodes de crises. Le charbon actif ainsi que les produits à base d'argile (Smecta®) peuvent être conseillés pour soulager l’inflammation intestinale.

Parfois, des anxiolytiques et une psychothérapie sont nécessaires si les symptômes sont liés à l'anxiété.

Colopathie fonctionnelle : Evolution

Bien que plusieurs approches puissent calmer les symptômes, on ne peut actuellement guérir de la colopathie fonctionnelle. Il faut apprendre à vivre avec et à adopter une meilleure hygiène de vie. Certaines personnes atteintes peuvent avoir une déficience en vitamines et en minéraux. La bonne nouvelle, c'est que cette maladie est bénigne et n'entraîne aucune autre maladie.

Colopathie fonctionnelle : Sources

Collégiale Nationale d'Hépatogastro-entérologie

Vulgaris-medical

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité