Pilule du lendemain : le taux d’efficacité

Pilule du lendemain : le taux d’efficacité©iStock

La pilule du lendemain est un contraceptif d’urgence pris après un rapport pas ou mal protégé. Mais on ne connaît pas forcément l’efficacité ou le prix de la pilule du lendemain. Combien coûte la pilule du lendemain ? Quand faut-il la prendre ? Quel est son taux d’efficacité ? Éléments de réponse.

Publicité
Publicité

Pilule du lendemain : une efficacité relative et de courte durée

La pilule du lendemain ne doit pas être considérée comme un contraceptif classique ni même être confondue avec une méthode d’interruption de grossesse. Il s’agit uniquement d’une contraception d’urgence ou contraception de rattrapage. Elle ne peut être employée que de façon très ponctuelle, c’est-à-dire aussitôt après un rapport sexuel non protégé ou mal protégé. Pour une meilleure efficacité, le délai maximal entre la prise d’une pilule du lendemain et le rapport à risque ne doit pas excéder 72 heures. Efficace à 96 % dans les 24 heures qui suivent le rapport à risque, elle n’est efficiente qu’à 58 % dans les 2 ou 3 jours suivants. Ce contraceptif d’urgence ne garantit donc pas une efficacité à 100 %. Certes, la pilule du lendemain peut s’avérer encore active jusqu’au cinquième jour suivant le rapport à risque (durée de vie des spermatozoïdes), mais il faut avoir conscience que plus le temps passe, moins ce contraceptif d’urgence est efficace.

Publicité

Pilule du lendemain : quel est son prix ?

La pilule du lendemain – pour laquelle l’appellation « contraception d’urgence » est bien plus appropriée – peut être achetée en pharmacie. Une ordonnance médicale n’est pas nécessaire pour l’obtenir. On constate une variation importante de son prix en fonction de sa marque, à savoir entre 6 et 10 € dans la grande majorité des cas ; le coût de cette pilule peut toutefois atteindre 18 € sur quelques sites Internet. Elle est cependant remboursable à 65 % par l’Assurance Maladie, à condition qu’elle soit prescrite par un médecin. La pilule du lendemain peut être délivrée gratuitement, sans ordonnance et de façon tout à fait anonyme aux mineures, que ce soit par une pharmacie, à l’infirmerie de l’établissement scolaire (collège, lycée), dans un centre de planning familial ou encore à l’hôpital. D’ailleurs, la législation française interdit de refuser la délivrance d’une contraception d’urgence aux mineures.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité
Publicité