Contraception naturelle : le principe de la méthode Ogino

Contraception naturelle : le principe de la méthode Ogino©iStock
Publicité

La méthode Ogino est une contraception naturelle mais qui permet aussi à un couple d’optimiser ses chances de concevoir un enfant. Elle implique de bien maîtriser l’abstinence sexuelle à certaines périodes du cycle.

Publicité

Méthode Ogino : le principe

La méthode Ogino s’appuie sur l’abstinence sexuelle durant les périodes du cycle au cours desquelles la femme est la plus fertile. Pour pratiquer la méthode Ogino, les cycles doivent être réguliers car cela permet de dater avec une certaine précision chaque période d’ovulation. Selon la loi d’Ogino, l’ovulation a lieu entre le 12e et le 16e jour après les règles. En tenant également compte de la durée de survie de l’ovule et de celle des spermatozoïdes (respectivement 1 et 4 jours), la loi d’Ogino indique que la période féconde se situe entre 8 et 17 jours après le début des menstruations. Ce moyen de contraception naturelle exige donc de ne pas avoir de rapport sexuel non protégé pendant les périodes dites fertiles, soit durant chaque épisode ovulatoire.

Un moyen de contraception peu fiable

La méthode Ogino reste hypothétique, car même dans le cas d’un cycle d’une régularité de métronome, l’ovulation peut être imprévisible. D’ailleurs, il est admis que la fiabilité d’une méthode de contraception naturelle est bien inférieure à celle des moyens de contraception faisant appel à un dispositif médical (stérilet) ou à un médicament (pilule). Si l’on veut absolument éviter une grossesse, la méthode Ogino est donc à proscrire, d’autant plus chez les femmes dont les cycles sont irréguliers. Avec ce type de contraception naturelle, si les couples ne pratiquent pas une sexualité parfaitement disciplinée, ils risquent une grossesse non désirée.

Publicité

Publicité
Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité
Publicité