Cancer du foie et hépatite C : le lien

Cancer du foie et hépatite C : le lien©iStock
Publicité

Dans le cas du cancer du foie, l’espérance de vie dépend beaucoup du type de cancer (primitif ou métastase) et du stade auquel il est diagnostiqué. Pour éviter un cancer du foie en phase terminale, il est important de prendre en charge toute affection hépatique, comme la cirrhose ou l’hépatite C.

Publicité

Hépatite C, de la maladie virale au cancer du foie

L’hépatite C est une maladie du foie provoquée par un virus. Ce dernier est transmis par le sang, par exemple lors du partage d’une seringue ou lors d’une transfusion sanguine. Les antiviraux permettent de traiter la grande majorité des patients, mais si le traitement n’est pas mis en place suffisamment tôt, de graves complications peuvent survenir. Le virus de l’hépatite C modifie le comportement des cellules du foie. Il stimule en particulier le gène c-myc, un gène qui augmente les risques d’apparition de cancer du foie. Cette réaction a été mise en évidence par des chercheurs de l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm).

Traitements de l’hépatite C et du cancer du foie

Les antiviraux le plus souvent utilisés dans le traitement de l’hépatite C sont le daclatasvir et le sofosbuvir (seul ou associé au lédipasvir). Administrés normalement pendant 12 semaines, ils garantissent la guérison totale chez 95 % des patients. Le traitement du cancer du foie dépend de plusieurs facteurs : nature, siège et taille de la tumeur, âge et état de santé du patient, antécédents… L’ablation partielle ou totale du foie est très souvent indiquée en cas de cancer primitif. Pour les métastases, une thérapie ciblée ou une radiofréquence peut être envisagée.

Publicité

Publicité
Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité
Publicité