Vous avez souvent des cystites ? Voilà pourquoi !

Publicité

Sans explication, certaines femmes multiplient les infections urinaires. Des chercheurs américains montrent que cela pourrait être lié à l'acidité de leur urine.

Publicité

© FotoliaSans savoir pourquoi, certaines personnes vont avoir plusieurs cystites d'affilée. Le problème c'est que les bactéries en cause sont de plus en plus résistantes aux antibiotiques ce qui rend ces derniers de moins en moins efficaces. Des scientifiques de l'Ecole de Médecine de l'Université de Washington à St Louis (Etats-Unis) ont voulu comprendre pourquoi on peut être plus sujet que d'autres aux infections urinaires récurrentes. Selon leurs conclusions, cela pourrait être lié à l'acidité de l'urine.

Urine acide = plus de risques d'infections

Après avoir cultivé la bactérie Escherichia Coli (la plus fréquemment à l'origine des cystites) dans des échantillons d'urine de volontaires sains, ils ont observé comment la croissance bactérienne se faisait selon les caractéristiques de l'urine. Les échantillons associés à un arrêt de la prolifération bactérienne ont été analysés de près et ont montré une plus forte action d'une protéine qui permet au corps de résister à l'infection. Dans les autres, l'activité était plus faible. Cette protéine appelée "siderocalin" prive les bactéries de fer ce qui les empêchent de grandir. Ils ont ensuite regardé dans le corps des sujets ce qui pouvait rendre plus efficace cette protéine. "De tous les facteurs que nous avons mesuré, le seul qui était vraiment différent entre les deux groupes était le Ph, soit le degré d'acidité de l'urine" a expliqué Robin Shields-Cutlier, co-auteur des recherches. Moins l'urine était acide, plus l'activité de la protéine était élevée, plus la personne était protégée du risque de cystite. La bonne nouvelle pour les scientifiques c'est que les médecins ont à leur disposition des médicaments capables de manipuler le Ph urinaire. Ce qui pourrait réduire les risques de récidives.

L'alimentation est aussi liée

Néanmoins, pour le Pr Jeffrey Henderson qui a participé aux recherches, un autre point est à prendre en considération : l'alimentation de la personne. "L'urine est la destination de beaucoup de déchets de l'organisme sous forme de petites molécules" a-t-il rappelé. Ces molécules sont produites par des microbes de l'intestin qui décomposent la nourriture. Selon les variations du régime alimentaire, l'urine est plus ou moins chargée en bactéries. "Notre étude suggère que le système immunitaire du corps utilise des composés végétaux alimentaires pour prévenir la croissance bactérienne" a expliqué le Pr Henderson. Parmi ceux-ci, les canneberges. Qui, en association avec des traitements rendant l'urine moins acide, peuvent être plus efficaces que seules. A suivre donc.

Vidéo. L'infection urinaire expliquée en 3D

Les résultats ont été publiés dans le Journal of Biological Chemistry .

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité