Talc : un risque de cancer des ovaires augmenté chez la femme

Publicité

Selon une étude américaine, les femmes qui utilisent de la poudre de talc augmenteraient leur risque de cancer des ovaires de 24%.

Publicité

talc, femmes Plus de 40% des femmes utiliseraient du talc quotidiennement pour leur hygiène intime. Face à ce constat, les médecins du Women's hospital Boston (Etats-Unis) ont voulu en savoir plus sur les effets de ce produit. Ils ont étudié les conclusions de 8 études différentes menées sur le talc et ont comparé sa fréquence d'utilisation sur les parties génitales chez 8525 femmes atteintes d'un cancer des ovaires et chez 9800 autres en bonne santé. Les résultats ont bien montré une augmentation de 24% du risque de cancer ovarien. Pourquoi ? Le talc est composé d'un minéral appelé "silicate naturel de magnésium" souvent utilisé dans les cosmétiques. Selon les scientifiques, celui-ci comporterait des similarités chimiques avec l'amiante et resterait notamment longtemps dans l'organisme. Une particule de talc dans les poumons mettrait par exemple plus de 8 ans à se dissoudre. Ces particules déposées sur les muqueuses intimes des femmes pourraient causer des inflammations et favoriser le développement de cellules cancéreuses.

Publicité
Si d'autres études sont nécessaires pour confirmer ces observations, les médecins sont de plus en plus réservés aujourd'hui sur l'utilisation quotidienne du talc.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité