Polyarthrite rhumatoïde : l'exposition au soleil pourrait augmenter le risque

Publicité

Des chercheurs américains rapportent une étrange coïncidence entre le cycle solaire et un pic de patients atteints de polyarthrite rhumatoïde.

Publicité

Selon les chercheurs de l'université du New Jersey (Etats-Unis) un pic de patients atteints de polyarthrite rhumatoïde survient tous les 11 ans. Cette même période correspond aussi à la durée d'un cycle d'activité solaire, ce qui est loin d'être une coïncidence pour les scientifiques. Pour en arriver à cette conclusion, ils ont recensé les données médicales de la Clinique américaine Mayo Rochester. "Ce qui m'a mis la puce à l'oreille ? Il y a très peu de choses dans la nature qui ont une périodicité de 10/11 ans. L'activité solaire en fait partie", explique le Dr Simon Wing, à l'origine du projet.

Le soleil affecte la production de mélatonine ?

Publicité
En étudiant l'activité du champ magnétique solaire, le scientifique a noté un plus grand nombre de cas dans les lieux où les radiations sont plus fortes. Aucune cause n'a encore été identifiée. Depuis le début des recherches, la responsabilité des UV a été écartées, le scientifique pense que le champ magnétique pourrait affecter la production de mélatonine. Cette hormone sert à booster le système immunitaire, en faible quantité le patient s'expose à des problèmes de santé. Plus d'études doivent être effectuées afin de confirmer cette piste.

Vidéo. Qu'est-ce que la spondylarthrite ankylosante

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité