Noix : l’aliment qui empêche votre cerveau de vieillir

Publicité

De nouvelles études indiquent que le déclin cognitif dépend non seulement d’une dégénérescence de la structure et des fonctions du cerveau, mais également de nos apports nutritionnels. 

Publicité

Deux études, publiées sur National Center of Biotechnology Information (NCBI) et Aging and Disease, démontrent que certains mélanges d’acide oméga-3 et 6 présents dans les noix permettent de préserver les structures cérébrales associés au déclin cognitif .

Publicité

L’oméga-3 est lié à l’intelligence fluide

Dans la première étude publiée par NCBI, les chercheurs ont analysé l'intéraction de six types oméga-3 sur l’intelligence fluide et le volume de matière grise dans le cortex frontal et pariétal c'est-à dire les performance cérérbales. En tout 100 adultes de 65 à 75 ans sans problème de santé au cerveau ont été étudiés.

L’analyse a révélé que le mélange de trois types d'oméga-3 ( acide a-linolénique, acide stéaridonique, acide eicosatétraénoïque) que l'on retrouve dans les noix était liés à l'amélioration de l’intelligence fluide. Ces données démontrent que l’intelligence fluide peut-être aidée par un apprt spécifique en oméga-3 car elle préserve la structure de la matière grise FPC chez les personnes âgées cognitivement intactes .

Oméga-3 et oméga-6 : capacité mémorielle élevée

Dans la seconde étude, la même équipe a mesuré treize acides gras polyinsaturés oméga-3 phospholipides au plasma et des acides gras polyinsaturés oméga-6 . L’analyse de la médiation a révélé qu’ un mélange d’acides gras polyinsaturés oméga-3 phospholipide plasma et oméga-6 sont liés à la mémoire et à une capacité mémorielle élevée . Ainsi, la mémoire peut être soutenue de manière optimale par un équilibre des acides gras polyinsaturés oméga-3 et oméga-6 . Comme l’explique Medscape, cette relation était médiée par l’intégrité de la matière blanche dans le fornix , une région spécifique de la matière blanche qui est atrophiée dans la maladie d’Alzheimer et modifiable selon le mode de vie.

Où se trouvent les oméga-3 et 6 dans notre alimentation ?

Ce sont tous les deux des acides gras polyinsaturés (AGPI) et sont les principaux composants des lipides . Ils sont indispensables mais le corps humain ne sait pas les produire lui-même. Les enzymes , qui permettent l’assimilation des oméga-3 et 6, favorisent toujours les seconds au détriment des premiers dans notre organisme. Il est primordial de rééquilibrer les apports de ces deux acides gras pour demeurer en bonne santé : il est recommandé d’ingérer quatre à cinq fois plus d’oméga-6 que 3 !
On retrouve les oméga-3 principalement dans les poissons gras (saumon, maquereau, sardine, hareng, foie de morue etc), les fruits de mer et crustacés, l’huile de colza, les graines de lin et les germes de blé, les pousses tendre d’épinards ou de mâche, l’amande et les noix . Les oméga-6 se trouvent dans l es huiles d’arachide, de tournesol, de pépins de raisin, de palme, la margarine, la viande etc.

Vidéo. 3 bonnes raisons de manger des noix

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

Publicité