Moustique tigre : 9 départements de plus passent dans le rouge

Les moustiques sont de retour dans 42 départements. Le moustique tigre est lui présent dans neuf nouveaux, annonce le site Vigilance-Moustiques.

Publicité
Publicité

Vous étiez à l'abri du moustique tigre jusque là ? Cela ne va peut-être pas durer en 2018. Dans un communiqué du 26 avril, le site Vigilance-Moustiques annonce que ce moustique est implanté et actif dans neuf nouveaux départements français. Ceux-ci sont ainsi placés en vigilance rouge. Il s'agit des Hauts de Seine, Aisne, Hautes Alpes, Hautes Pyrénées, Ariège, Lozère, Indre, Maine et Loire et Corrèze. Ils rejoignent les 33 départements dans lesquels le moustique tigre était déjà implanté et actif en 2017, à savoir Val-de-Marne, Bas-Rhin, Haut-Rhin, Vendée, Saône-et-Loire, Rhône, Ain, Isère, Savoie, Alpes hautes Provence, Var, Alpes Maritimes, Haute Corse, Corse du Sud, Drôme, Vaucluse, Bouches du Rhône, Ardèche, Gard, Hérault, Aveyron, Tarn, Aude, Pyrénées Orientales, Haute Garonne, Tarn-et-Garonne, Lot, Dordogne, Lot-et-Garonne, Gers, Gironde, Landes, Pyrénées Atlantiques.

Publicité

Quels sont les risques d'une piqûre ?

Publicité

Le moustique tigre peut transmettre plusieurs virus à l'homme au cours d'une piqûre : les virus de la dengue, du chikungunya et du zika. Les trois maladies se caractérisent par des symptômes grippaux (fièvre, maux de tête, douleurs articulaires et musculaires…) et des éruptions cutanées dans le cas de la dengue et du chikungunya. Transmises par le moustique tigre Aedes aegypti et par son cousin Aedes albopictus , elles sont fréquentes en régions tropicales, zone d’habitat naturel de cet insecte. Mais depuis quelques années, ces moustiques progressent en Europe, augmentant les risques de transmission de ces maladies virales dans des zones jusqu’ici peu concernées.

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité