Messieurs, ce que votre pénis révèle de votre espérance de vie

Publicité

Si les troubles érectiles ne sont pas à prendre à la légère en raison de la gêne qu'ils occasionnent, cette complication peut également mener à un risque de mort prématuré en raison de son lien avec les risques cardiovasculaires.

Publicité

© FotoliaSi le sujet semble encore tabou, les troubles de l'érection doivent faire l'objet d'une consultation avec un spécialiste. Car outre la gêne intime et sociale qu'ils procurent, ces derniers peuvent également avoir un impact sur la durée de vie d'un homme. Des chercheurs de l'université du Mississippi assurent en effet que les hommes qui en souffrent sont plus susceptibles d'être atteints d'un problème de santé bien plus grave pouvant entraîner une mort prématurée.

Leur étude parue dans la revue spécialisée "Journal of Sexual Medicine" explique que les hommes souffrant de dysfonction érectile sont plus à risque de mourir prématurément. Ce trouble serait un marqueur important du risque cardiovasculaire, d'où l'importance d'une consultation pour le détecter. Le lien entre la dysfonction érectile et le risque cardiovasculaire pourrait survenir à la suite d'un dysfonctionnement des cellules endothéliales qui tapissent la face interne des vaisseaux sanguins.

Publicité
Plus de 70% de risque

Pour en arriver à cette conclusion, les chercheurs ont examiné les données de 1790 hommes britanniques qui ont participé à une étude nationale de santé entre 2003 et 2004. Parmi les sondés, 557 patients souffraient de dysfonction érectile. Ils ont ensuite recoupé leurs données avec celles d'un registre national de décès en 2011. 244 membres de ce groupe étaient morts, 61 d'entre eux en raison d'une maladie cardiovasculaire, 64 de tumeurs malignes, 12 de maladies chroniques des voies respiratoires et le reste pour d'autres cause

Publicité
Les scientifiques ont ajusté les résultats pour tenir compte des facteurs de risque comme l'âge ou l'activité physique. Ils en ont conclu que les participants à l'enquête qui ont souffert de troubles de l'érection ont eu un risque accru de mortalité prématurée de 70% . Si les résultats sont à prendre à avec précaution car seulement 61 patients atteints de troubles érectiles décédés pendant l'étude avaient moins de 40 ans, les chercheurs estiment que ce trouble ne doit en aucun cas être négligé car il aura dans tous les cas des répercussions.
ions.

Vidéo.Traiter les troubles de l'érection

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité