Mal au ventre : premier signe de Parkinson ou de sclérose en plaques ?

Publicité

Selon une étude britannique, les maladies du cerveau comme Parkinson ou la sclérose en plaques pourraient être causées par une bactérie intestinale.

Publicité

Difficile d’échapper aux maux de ventre en cas d’anxiété ! Le cerveau et le système intestinal sont en effet reliés l’un à l’autre. Des chercheurs britanniques de l’University College de Londres montrent aujourd'hui qu’une bactérie intestinale pourrait être responsable de maladies cérébrales.

Une prolifération bactérienne qui endommage le cerveau

Ils ont constaté que les personnes atteintes de Parkinson présentaient plus de risque de prolifération d’une petite bactérie intestinale, nommée SIBO, dans l’intestin grêle. Parmi les symptômes, on trouve ballonnements, diarrhées et douleurs abdominales. Normalement inoffensive, cette bactérie peut produire des substances chimiques affectant les nerfs de l’intestin. "Les agents pathogènes, directement, ou la réponse immunitaire, indirectement, peuvent endommager les tissus nerveux" a déclaré le Dr Anton Emmanuel, neuro-gastro-entérologue qui a participé aux recherches. Les nerfs endommagés transmettraient ensuite des signaux négatifs au cerveau d'où pourraient se développer des pathologies telles que Parkinson ou la sclérose en plaques.

Les scientifiques souhaitent désormais pouvoir cartographier le "génome bactérien" d’un individu. Ils espèrent qu’à terme les médecins pourront prescrire des traitements adaptés aux personnes présentant des taux élevés de bactérie SIBO.

Source : DailyMail

Mieux comprendre la maladie de Parkinson :

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité