Les sextoys contiennent-ils des substances toxiques ?

Publicité
Publicité

© Fotolia Vibromasseur, boules de geisha... La vente d'accessoires érotiques risque d'exploser à l'approche de la Saint-Valentin ! Le hic, c'est que des études européennes ont donné l'alerte sur la présence de phtalates* dans ces jouets coquins (utilisés pour assouplir le PVC). Du coup, l'association 60 millions de consommateurs a voulu vérifier qu'ils ne contenaient pas de substances toxiques pour l'organisme. Quinze sextoys provenant de la grande distribution ont ainsi analysé et finalement "aucun des phtalates jugés préoccupants pour la santé n'a été retrouvé". Une bonne nouvelle pour tous les amoureux ! Néanmoins, l'association a remarqué que six produits** contenaient des plastifiants de substitution à des taux loin d'être négligeable. Pour le moment, ils n'ont pas démontré de risque pour la santé... mais les études font défaut.

* les phtalates sont des substances à risque pour le système de reproduction et potentiellement cancérigènes.

Publicité
**6 produits contenant des plastifiants de substitution : "I rub my duckie Tony" de Big Teaze Toys, "I rub my duckie" de Big Teaze Toys, Crystal jellies Jr Double Dong de Doc Johnson, Spectra gels de Doc Johnson, Blown away de NMC, Penetrating pleasures (marque non précisée).
9 autres produits testés (sans phtalates) : 7 vibromasseurs (Kelsi Smooth Duo Vibe Ree (Sex Shop), Pirates DP Digital Playground (Internet), Serenity Vibe Therapy (Sex Shop), Smartvibes Turbobooster Fun Factory (La Redoute), Smile Pink Vibrator Silicone stars (Internet), Too much vibromasseur 2 moteurs Marc Dorcel (La Redoute), Vibromasseur (3 Suisses)). 2 anneaux vibrants (Deep Vibe Marc Dorcel (La Redoute), Dolphin Loop NMC (Internet)).

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité