Le vin aggraverait les symptômes de la sclérose en plaques

Publicité

Une étude américaine a révélé que le resvératrol, un composant présent dans le vin, serait susceptible d’aggraver les symptômes de la sclérose en plaques.

Publicité

Selon les scientifiques de l’Université de Louisiane (Etats-Unis), le vin serait dangereux pour les patients atteints de sclérose en plaques. Le resvératrol qu'il contient pourrait détruire la myéline, augmenter l’inflammation du cerveau et aggraver la neuropathologie de la sclérose en plaques. Tout cela serait dû à un effet vasodilatateur qui permettrait à des cellules inflammatoires de pénétrer le système nerveux. Pendant 2 mois, l’équipe du Dr Ikuo Tsunoda a nourri des souris atteintes de sclérose en plaques avec du resvératrol. Au bout de 12 jours, les souris ont développé une paralysie de la queue et des membres postérieurs. Les symptômes ont atteint leur niveau maximum de gravité, au bout de 3 semaines. Après 5 semaines, les souris ont réussi à se remettre mais au-delà aucune rémission ne serait possible. Pour l’instant aucun test n’a été effectué sur l’Homme, mais les scientifiques recommandent la prudence.

Publicité
Source: Resveratrol Exacerbates Both Autoimmune and Viral Models of Multiple Sclerosis , American Journal of Pathology , 3 octobre 2013.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité