La position pour dormir qui provoque des cauchemars

Publicité

La position que nous aimons adopter pour dormir aurait une influence sur nos rêves, selon plusieurs chercheurs. La raison se trouverait dans l'impression que peut ressentir le cerveau selon la manière dont le corps est placé.

Publicité

© Fotolia,anna bizonSur le dos, le ventre ou le côté, chaque personne possède sa position favorite pour s'endormir. Mais ce choix ne serait pas anodin sur la qualité de la nuit, comme l'expliquent plusieurs scientifiques. Dans un article publié sur le site Van Winkle's l'auteur assure, après des recherches, que les cauchemars seraient plus fréquents chez les personnes qui dorment sur le côté gauche : 40,9% auraient une nuit agitée comparativement à seulement 14,6 % de ceux qui choisissent de dormir sur le côté droit.

En outre, ces personnes qui dorment sur leur côté droit ont déclaré avoir des rêves plus agréables, liés à des sentiments de soulagement. Une autre étude menée par des chercheurs de la Hong Yan Shu Université (Hong Kong) s'est penchée sur les habitudes de sommeil de 670 adultes et a pu établir une corrélation entre la position et le type de rêve. Ils ont découvert que ceux qui dorment sur leur ventre auraient plus souvent que quinconque un autre type de rêve : les rêves érotiques.

Publicité
Le contenu du rêve est influencé

Mais pas seulement puisque la plupart évoquent également des rêves où ils ont l'impression d'être attachés, enfermés ou incapables de se déplacer. Parmi les motifs évoqués pour expliquer ces sensations, les chercheurs ont déclaré qu'elles seraient causées par le fait que les personnes qui dorment sur le ventre reçoivent moins d'air, de sorte que l'esprit imagine être ressérré pendant le sommeil. "Cette étude apporte la preuve que le contenu de rêve, peut être influencé par la posture du corps pendant le sommeil", explique Calvin Kai-Ching Yu le principal auteur de l'étud

Publicité
Celui ajoute : "Je crois que le cerveau pendant le sommeil n'est pas totalement détaché du monde extérieur et des stimuli, y compris ceux découlant de l'environnement, probablement incorporés dans le contenu de rêve plus souvent que les gens ne le réalisent. Les cerveaux inconscients des rêveurs cherchent à donner un sens, et même à faire usage d'un stimulus externe".
rne".

Vidéo. Optimiser le sommeil

Publicité

Ailleurs sur le Web

Publicité