La ménopause fait baisser la concentration

La ménopause fait baisser la concentration
Publicité

Selon une étude américaine, le taux de concentration peut chuter de 40% à la ménopause. Ce problème serait une conséquence des bouffées de chaleur.

Publicité

menopausep A la ménopause, de nombreuses femmes se plaignent d'oublier plus facilement les choses. Ce sentiment semble être une réalité selon une étude présentée lors du Congrès de la médecine reproductive à Boston (Etats-Unis).
Cette recherche montre que la difficulté à se concentrer toucherait 4 femmes sur 10 à la ménopause. Elle concernerait également les femmes plus jeunes, à certaines périodes de leur cycle menstruel, en fonction des hormones. "Les études montrent que les jeunes femmes sont plus facilement concentrées, et donc réussissent mieux à leurs examens, juste avant la période d'ovulation, quand le taux d'oestrogènes est au plus haut", explique le Pr Martha Hickey, de l'Université de Melbourne (Australie).

Le manque de concentration lié aux bouffées de chaleur ?

Publicité

Selon la chercheuse, cette difficulté à se concentrer serait le souci le plus important parmi ceux rencontrés par les patientes à la ménopause, bien avant les bouffées de chaleur. "C'est logique car cela a des retentissements tous les jours dans leur travail", souligne-t-elle. "Et pourtant il peut y avoir un lien entre les deux car les réveils nocturnes fréquents dus aux bouffées de chaleur ont des sur la qualité du sommeil et sur la production d'hormones. Et cette production d'hormones qui, à son tour, a une influence sur la zone du cerveau qui gère la mémoire et la concentration".

Publicité
Pour prévenir les troubles de la mémoire pendant cette période de changement hormonal, l'une des solutions serait donc de trouver le remède aux bouffées de chaleur, ou tout au moins de les limiter : soit en utilisant des phyto-oestrogènes, soit en ayant recours aux médecines douces.
Plus tôt, le Dr Hadine Joffe, spécialiste en psychiatrie à la Harvard University's Medical School, conseillait aux femmes ménopausées de cacher leurs horloges pour les aider à mieux dormir : si elles se réveillent à cause d'une bouffée de chaleur et n'arrivent pas à se rendormir, elles trouveront encore plus difficile de s'assoupir en sachant qu'il est 3 heures du matin. Le Dr Joffe expliquait qu'à la ménopause, environ 1 femme sur 4 a des problèmes de sommeil.

Lire aussi : 10 symptômes de la ménopause

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité
Publicité