Infarctus : encore plus dangereux pendant un rapport sexuel

Lors d'une conférence européenne de cardiologie à Barcelone des chercheurs révèlent que si un infarctus survient pendant un rapport sexuel, l'homme a très peu de chance de survivre.

Publicité
Publicité

© FotoliaIl est des situations où il est plus dangereux que d'autres d'obtenir les soins adaptés en cas d'infarctus. C'est ce sur quoi s'est penchée l'équipe du chercheurs le Dr Scharifzadehgan dont les résultats de l'étude ont été exposés lors de la conférence européenne de cardiologie à Barcelone. Le scientifique apporte une mise en garde particulière sur les cas de crise cardiaque pendant un rapport sexuel dont le taux de mortalité est particulièrement élevé surtout chez les hommes. Seulement 12% de ceux qui en sont victimes survivraient.

La partenaire n'ose pas appeler les urgences

Publicité

C'est en étudiant, les cas de 3 028 patients ayant survécu à un arrêt cardiaque que les chercheurs ont décidé de creuser le sujet. Il est apparu que 246 d'entre-eux, âgés en moyenne de 53 ans, étaient en plein ébat sexuel lorsque leur coeur s'est brusquement arrêté.

Lorsqu'un infarctus survient, les premiers soins et le massage cardiaque doivent être effectués dès les premières minutes pour augmenter les chances de survie. Or, si l'accident survient en plein ébat les chercheurs soulignent que les soins arrivent trop tard car la situation, insolite, bloque la partenaire qui n'ose pas appeler les secours. "La personne a honte, tout le monde est nu et elle a probablement peur d'appeler les voisins", explique l'auteur de l'étude.

Pourtant, le spécialiste tient à rappeler que si vous voulez sauver votre partenaire il faut directement appliquer les gestes de premiers secours et surtout prévenir les urgences.

Publicité

La rédaction a sélectionné pour vous sur Amazon :
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité