Huile de colza : la vitamine E responsable d’infections pulmonaires

Publicité

Selon une étude américaine, la vitamine E présente dans les huiles de colza, de soja et de maïs pourrait être responsable d’infections pulmonaires.

Publicité

Adepte des huiles de colza, de maïs ou encore de soja ? Bien qu’elles soient considérées comme plus saines pour le coeur, ces huiles riches en vitamine E pourraient être à l’origine de diverses infections pulmonaires, révèlent des chercheurs de la Northwestern School of Medecine de Chicago (USA).

Après avoir analysé les données médicales de plus de 4 500 personnes âgées de 18 à 30 ans, ils ont remarqué que parmi elles, les plus grands consommateurs de vitamine E souffraient davantage d’infections pulmonaires, d’insuffisances respiratoires et d’asthme.

Publicité
Seules certaines formes de vitamine E sont nocives

En réalité, toutes les formes de vitamine E -il en existe huit au total- ne sont pas dangereuses pour la santé. Les deux plus fréquentes ont des effets totalement différents. Le gamma-tocophérol, que l’on trouve dans les huiles de soja, de maïs et de colza nuirait aux poumons. L’activité pulmonaire des personnes présentant des taux élevés de cet antioxydant diminuaient de 10 à 17% dans l'étude. Tandis que l’alpha-tocophérol, présent dans les huiles d’olive et de tournesol, renforcerait le système immunitaire, lutterait contre l’arthrite et la cataracte et soulagerait les douleurs menstruelles.

De précédentes recherches avaient relié la vitamine E à de risques accrus de cancer de prostate et de cancer de poumon.

L’étude a été publiée dans la revue Respiratory Research .

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité