Des médicaments soupçonnés de causer une perte de cheveux

Publicité

Dans son nouveau numéro la revue médicale Prescrire épingle plusieurs molécules contenues dans des traitements qui causeraient des chutes de cheveux et ce ne sont pas seulement des anticancéreux. 

Publicité

Dans son nouveau numéro de janvier la revue Prescrire dresse un bilan des médicaments susceptibles de causer une perte de cheveux. Contrairement à ce que beaucoup croient, il n'y a pas que les anti cancéreux qui sont responsables. La revue médicale aurait identifié plusieurs molécules causant une chute partielle, totale ou temporaire et parfois les conséquences sont irréversibles.

Parmi les molécules mises en cause, les auteurs citent :
- Les interférons souvent utilisés dans les anticancéreux et antiviraux contre l'hépatite C et B, le Sida et certains cancers. Ils causeraient des chutes "modérées et réversibles", selon la revue.
- Les antifongiques : utilisés dans les traitements anti champignons et mycoses, ils causent de légères pertes à long terme d'utilisation.
- Certains immunodépresseurs
- Les médicaments contenant du lithium souvent prescrits en cas de troubles psychologiques.

Publicité
Plus légérement impliqués la revue cite également les traitements hormonaux , la vitamine A , les rétinoïdes certains anti-dépresseurs et anticoagulants .
En vue des conséquences psychologiques qu'une perte de cheveux a sur le patient, les auteurs encouragent les médecins à en parler avant de commencer le traitement.

Source : Chute de cheveux liées à des médicaments , pas seulement les anticancéreux, Prescrire

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité