Ces 2 antidouleurs augmenteraient jusqu’à 50% le risque de crise cardiaque

Ces 2 antidouleurs augmenteraient jusqu’à 50% le risque de crise cardiaque©Istock

Deux anti-inflammatoires très couramment utilisés pourraient augmenter le risque de troubles cardiaques, selon une étude danoise. Leurs conclusions s'ajoutent à une longue liste de reproches faites à l'encontre de ces médicaments.

Publicité

Nous sommes des millions à en prendre : les anti-inflammatoire non stéroïdien (AINS) diclofenac* et ibuprofène* augmenteraient respectivement de 50 et 31% le risque de crise cardiaque, selon une étude danoise. Les 2 médicaments sont utilisés en cas de douleurs légères à modérées (maux de têtes, maux de ventre...) ou dans le traitement de certaines maladies rhumatismales.

Les chercheurs ont passé au crible près de 29 000 dossiers de patients victimes d’une crise cardiaque à l’extérieur de l’hôpital entre 2001 et 2010 pour aboutir à cette conclusion. Parmi eux, 3 376 ont été traités par AINS jusqu'à 30 jours avant l'événement. L'ibuprofène et le diclofénac étaient les plus couramment utilisés, représentant respectivement 51% et 22% des prises.

Publicité

Echo à une autre étude de 2016

Selon eux, une prise à long terme provoquerait des réactions chimiques dans le corps, qui conduirait à une pression supplémentaire sur le cœur. "Le fait d'autoriser l'achat de ces médicaments sans ordonnance et sans conseil ou restriction envoie un message au public selon lequel ils seraient totalement sans risque", a déclaré le professeur Gunnar Gislason, de l'hôpital universitaire de Copenhague au Danemark.

Ce n’est pas la première fois que les anti-inflammatoires sont dans le viseur des scientifiques : en février 2017 une étude montrait que les AINS prescris contre le rhume ou la grippe pouvaient tripler le risque de crise cardiaque. En septembre 2016, une autre étude parlait d'une augmentation de 20% des mêmes risques suite à la prise d’AINS sur le long terme. Le diclofenac a également été mentionné dans la liste des 91 médicaments à "Ecarter pour mieux soigner" de la revue Prescrire en janvier 2017.

* entre dans la composition de : Voltarène ®, Xenid ®, Misoprostol ®
* entre dans la composition de : Advil ® , Anadvil ® et Rhinadvil ® , Antarène ® , Brufen ® , Cliptol ® , Intralgis ® , Nureflex ® et Nurofen ® , Solufen ® , Spedifen ® , Upfen ® , Vicks Rhume ®

Publicité

Publicité
Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité
Publicité