Boire un verre d’alcool limiterait les risques de troubles de la vue

Publicité

Des chercheurs américains suggèrent qu’une consommation occasionnelle d’alcool diminuerait les risques de souffrir de problème de vue en fin de vie.

Publicité

Si un excès d’alcool trouble la vue, un verre de temps en temps serait bénéfique à vos yeux, avancent des scientifiques de l’University of Wisconsin School of Medicine and Public Health aux Etats-Unis.

Les chercheurs ont étudié les relations entre déficience visuelle et trois habitudes de vie modifiables : le tabagisme, la consommation d’alcool et la pratique d’une activité physique. Publiée dans la revue Ophtalmology , la recherche a porté sur près de 5 000 personnes âgées de 43 à 84 ans entre 1988 et 2013.

Publicité
Un verre d'alcool pour deux fois moins de risques

En 25 ans, les scientifiques ont constaté que 5,4% des participants avaient développé une déficience visuelle. Parmi les buveurs occasionnels (moins d’un verre par semaine), ils n’étaient que 4,8% à être touchés par des troubles de la vision, contre 11% parmi les personnes n’ayant pas bu d’alcool durant les 12 derniers mois. Après ajustement du critère de l’âge, cela signifie que les personnes buvant de temps en temps un verre avaient deux fois moins de risques d’être touchées par cette pathologie.

Des résultats similaires ont été observés chez les personnes pratiquant au moins trois fois par semaine une activité physique, en comparaison aux sédentaires.

Toutefois, les chercheurs précisent que leurs travaux ne prouvent pas que ces habitudes de vie soient directement responsables de déficience visuelle. "De nouvelles recherches sont nécessaires pour déterminer si la modification de ces comportements pourrait entraîner une diminution des cas de perte de la vision", a déclaré le Dr Ronald Klein, auteur principal de l’étude.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité