Bientôt des anticancéreux à base de venin ?

Publicité

Scorpion, serpent, abeille... Certains venins pourraient être utilisés pour créer de nouveaux traitements contre le cancer, expliquent des chercheurs américains.

Publicité

Les venins ne sont pas aussi mortels qu'on le croit. Certains pourraient même peut-être un jour soigner le cancer. C'est ce qu'affirment les chercheurs de l'American Chemical Society (Etats-Unis). Certains venins contiennent de la melittine, un composant qui empêche la prolifération de cellules cancéreuses. Impossible de tester l'extrait de venin sur des humains, le risque dommages comme un empoisonnement ou une aralysie aurait été trop dangereux.

Des tests sur les hommes dans les années à venir
Les chercheurs ont alors fabriqué synthétiquement de la melittine. Ensuite, ils en ont injecté dans des tubes contenant des cellules cancéreuses et des nanoparticules qui se déploient en cas d'effet secondaire. Résultat ? La melittine, n'a déclenché aucun effet secondaire, les nanoparticules n'ayant pas bougé. De plus, le composé du venin s'est greffé directement sur les cellules cancéreuses. Du coup, leur évolution et leur propagation ont complètement stoppé. Le groupe d'étude prévoit maintenant de tester le composé sur des animaux et si les résultats sont positifs sur les humains, dans les cinq années suivantes.

Publicité
Source : Treating cancer with venom , American Chemical Society, 11 août 2014

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité