Attention : le régime Paléo doublerait la masse grasse

Publicité

Des chercheurs mettent en garde contre la diète "paléo", un régime à la mode qui repose sur une alimentation pauvre en sucres mais riche en graisses. Un choix très mauvais pour l'organisme des personnes en surpoids.

Publicité

© Fotolia La méthode "Paléo" promet de "perdre du poids et de se sentir en pleine forme". Comment ? En se rapprochant le plus possible de l’alimentation de nos ancêtres. Dans l'assiette, les céréales (blé, riz, maïs, pâtes, pain, semoule, boulgour), sucres (pâtes à tartiner, confitures industrielles, sucre en poudre, pop corn, bonbons, chocolat), féculents, légumineuses et huiles sont à bannir au profit des viandes, poissons, fruits, légumes et oléagineux.

Si l'idée peut être tentante, il faut être prudent préviennent des chercheurs de l'université de Melbourne en Australie. En plus de ne reposer sur aucune preuve scientifique, il serait risqué pour les personnes en surpoids, celles qui mènent une vie sédentaire et celles atteintes de diabète ou de pré-diabète parce qu'il augmenterait la masse grasse.

Publicité
Une prise de 15 kilos en 2 mois

Ils ont soumis deux groupes de souris présentant des symptômes de pré-diabète à des régimes différents. Le premier suivait une diète Paléo consistant à augmenter la portion de matières grasses de 3 % à 60 % et de réduire la portion de glucides à 20 %. Le deuxième avait une alimentation équilibrée. Après huit semaines, les souris du premier groupe ont gagné 15% de leur poids corporel et 4% de masse grasse. Elles présentaient aussi une intolérance au glucose, et un taux d'insuline trop élevé. "Pour une personne de 100 kg cela équivaut à une prise de 15 kg en deux mois, c'est un gain de poids extrême, explique Sof Andrikopoulos, principal auteur de l'étude. Ce nouveau de gain de poids va augmenter la pression sanguine, le risque de dépression et peut provoquer des problèmes d'arthrite. Pour une personne qui est déjà en surpoids, ce régime pourrait les prédisposer au diabète

Publicité
Ainsi il conclut que le régime Paléo ne fait pas maigrir et qu'il n'est "pas bon de manger trop graisses". Pour lui, seul le régime méditerranéen serait efficace pour les personnes atteintes de pré-diabète ou de diabète parce qu'ils privilégient une alimentation riche en matières grasses provenant du poisson et de l'huile d'olive, en légumineuses et faible en sucre raffiné.
iné.

Les résultats de l'étude ont été publiés dans la revue Nutrition and Diabetes.

Jacques Fricker, Nutritionniste : Est-il souhaitable garder la même méthode jusqu’à obtention du poids désiré

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité