Antidouleurs associés à des somnifères : attention au risque d’overdose

Une prise d'analgésique combinée à des somnifères augmenterait le risque d'overdose selon une étude américaine.

Publicité
Publicité

© Adobe StockDes chercheurs de l'Université de Stanford aux Etats-Unis ont découvert que la prise d'analgésiques avec des somnifères serait associée à un risque accru d'overdose.

Augmentation de 80% des prescriptions entre 2001 et 2013

Les benzodiazépines sont des substances actives présentes dans plusieurs somnifères et anxiolytiques comme le Xanax®(alprazolam) et le Stilnox®(zolpidem). Les opioïdes sont des substances psychotropes de synthèse contenues dans certains analgésiques comme l'OxyContin® et l'Oxynorm® (oxycodone). Les scientifiques ont examiné les données de 315 428 personnes âgées de 18 à 64 ans ayant eu une prescription d'opioïdes entre 2001 et 2013.

Publicité

En 2001, 9% des patients avaient également une ordonnance pour des benzodiazépines en plus de leur prescription d'opioïdes. En 2017, ce taux est passé à 17%. Les chercheurs ont remarqué que cette prise simultanée aurait augmenté de 80% au cours de cette période.

En comparaison avec les patients sous opioïdes n'utilisant pas de benzodiazépines, les résultats publiés dans le British Medical Journal ont montré que l'utilisation des deux médicaments en même temps était associée à un risque plus élevé de visite à l'hôpital pour une overdose d'opioïdes.

"Arrêter la combinaison pourrait réduire de 15% le risque d'overdose"

Eric Sun, le principal auteur de l'étude, a déclaré sur le blog de l'Université de Stanford : "Il est bien connu que prescrire un opioïde et une benzodiazépine est une combinaison potentiellement risquée" a-t-il expliqué. Il a également ajouté : "L'un de nos objectifs était de voir dans quelle mesure cela se produisait malgré cette connaissance du risque. Dans l'ensemble, nous avons constaté que cela arrive, mais plus important encore, cette pratique a augmenté au fil du temps".

Il est important de souligner que cette étude est observationnelle et concerne principalement la population américaine, aucune conclusion ne peut donc être tirée sur la relation cause à effet et les données en France n'ont pas été traitées dans cette étude. Cependant, s'il existe une association causale, arrêter de combiner ces deux médicaments : "pourrait réduire de 15% le risque de visite d'urgence ou d'hospitalisation pour une surdose d'opioïdes" expliquent les auteurs.

Publicité

La rédaction a sélectionné pour vous sur Amazon :

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité