Acné, eczéma, psoriasis : les 3 maladies de peau qui touchent un Français sur 8

Publicité

La Société Française de dermatologie a publié un communiqué dans le but de lever le voile sur les idées reçues des Français sur les maladies de peau telles que l'acné, l'eczéma et le psoriasis. Des maladies cutanées qui impactent le quotidien des individus.

Publicité

© Adobe Stock La Société Française de dermatologie a réalisé la plus grande étude épidémiologique jamais pratiquée sous le nom d'Objectifs Peau . Elle révèle que les trois maladies cutanées prédominantes sont l'acné, l'eczéma et le psoriasis. Des maladies non sans conséquences sur le moral des patients.

Plus de 8 millions de français concernés

L'étude nous apprend que les maladies de peau concernent plus de 8 millions de français et sont placées au 4ème rang mondial des maladies reconnues comme impactant le plus la qualité de vie. Ces maladies sont parfois très mal vécues par les individus, aussi bien sur le plan personnel que professionnel. On apprend que 42,4% des patients ont déclaré affronter des difficultés pour accomplir leurs activités quotidiennes comme le travail, les études ou encore les travaux domestiques. Ces maladies entrainent également de la souffrance puisque 50% d'entre eux ont également expliqué ressentir des douleurs et gênes suite à leur affection de peau. L'étude révèle que ces maladies ne sont pas à prendre à la légère puisqu'elles rendent les individus plus à risques de développer d'autres pathologies plus graves . Par exemple, les personnes ayant du psoriasis souffrent deux fois plus d'AVC, de dépressions, de maladies rhumatologiques, digestives et respiratoires que les personnes sans maladies cutanées. Egalement, les personnes souffrant d’eczéma développent trois fois plus de maladies respiratoires et digestives que les personnes n'ayant pas de maladies de peau.

Des mythes qui impactent la vie sociale

Le communiqué indique que 51.84% des patients disent ressentir de l'anxiété voire même un état de dépression à cause de leurs problèmes de peau. Sans oublier les différents mythes circulant autour du sujet qui ne font qu'alourdir le fardeau des patients : "C'est contagieux", ou encore "C'est dans la tête, c'est lié au stress". L'étude révèle que 46% des patients souffrant d'acné sont allés jusqu'à obtenir un arrêt de travail, un chiffre qui en dit long sur le complexe subit par ces personnes. Le sociologue Stéphane Héas explique : "Sources de stigmatisation, d’exclusion et de perte d’estime de soi, les croyances sur les maladies de peau sont tenaces. Les patients qui en sont atteints peuvent être plongés dans une situation de mort sociale. Quand le regard des autres, ajouté aux souffrances et à la lourdeur des traitements limitent leur l’épanouissement personnel et professionnel, ils peuvent rapidement perdre contact avec une vie quotidienne normale (au sens sociologique)." Le sociologue rappelle que les proches tiennent une place importante dans la sérénité du patient : "L'entourage de ces personnes doit arriver à un degré de tact supérieur pour renouer le contact psychosocial qui redonne sens à une vie humaine satisfaisante, voire épanouie."

Vidéo. L'astuce naturelle anti psoriasis

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité