59 substances dangereuses trouvées dans les tapis et moquettes

Une recherche américaine révèle la présence de 59 substances dangereuses pour la santé trouvée dans les moquettes vendues dans l’Union européenne.

Publicité
Publicité

© Adobe StockMéfiez-vous du tapis qui trône au milieu de votre salon. Une étude du groupe Anthesis, une société de conseil américaine, vient d’être révélée par la European Public Health Alliance (EPHA) et la Health and Environment Alliance (HEAL). Elle démontre la présence de 59 substances dangereuses dans les tapis et les moquettes vendus au sein de l’Union Européenne (UE), pouvant nuire gravement à la santé.

Cancer, asthme et troubles de la fertilité

Cette étude est l'aboutissement de trois mois de recherche par les spécialistes d'Anthesis, Jessica Onyshko aux États-Unis et le Dr Rob Hewlett au Royaume-Uni. Sur les 59 substances identifiées dans les tapis et les moquettes, seulement 10 sont catégorisées par l’Union Européenne (UE) comme étant des substances extrêmement préoccupantes, dont 4 interdites sur le marché. Mercure, plomb, retardateurs de flammes ou encore perturbateurs endocriniens font partie des éléments potentiellement dangereux. Certaines substances pourraient provoquer des cancers, des troubles du développement, des troubles neurologiques, de l’asthme et des problèmes de fertilité.

Publicité

Les femmes enceintes et les bébés sont les plus vulnérables

L'exposition à ces substances peut survenir par le biais d’une inhalation, d’un contact avec les yeux ou avec la peau et même par ingestion de poussière. Les travailleurs dans l’industrie, les femmes enceintes, les jeunes enfants et les nourrissons seraient particulièrement plus vulnérables et sensibles à leurs effets toxiques. Véronique Moreira, présidente de WECF France, un regroupement de 150 organisations féminines pour la santé et l'environnement, déclare : "Les moquettes, présentes dans de nombreux environnements intérieurs, ne devraient pas exposer des populations, a fortiori des bébés et jeunes enfants qui passent beaucoup de temps sur le sol, à des substances toxiques. La réglementation doit être renforcée, afin d’améliorer à long terme la qualité de l’air intérieur et réduire les expositions néfastes pour la santé".

Fabriquer des moquettes sans substances toxiques

Publicité

Le rapport contient également une série de recommandations à l'intention de l'UE et des fabricants visant à adopter une approche différente au sein de l’économie du tapis, plus axée sur la santé. "Des matériaux sans danger pour la santé sont un élément clé pour des environnements intérieurs plus sains – fabriquer des moquettes sans substances toxiques serait un pas important pour la santé publique et pour une transition vers une économie circulaire non toxique en Europe" explique Genon K. Jensen de la HEAL. Et les conséquences ne s'arrêtent pas là, le rapport souligne également que beaucoup de ces substances toxiques persistent dans l’environnement et peuvent impacter les écosystèmes. Dans certains cas, les effets sanitaires et environnementaux n’apparaissent que des dizaines d’années après.

La rédaction a sélectionné pour vous sur Amazon :

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité