Santé : 7 mots qui dégoûtent !

"Glaire", "furoncle", "sueur"... Qui n'a jamais grimacé à la simple entente d'un mot ? Que révèlent ces dégoûts de vous ? Réponses de Daniela Silva Moura, psychologue d'orientation cognitivo-comportementale.

Publicité
Publicité

"Croûte"

© Adobe StockUn sentiment de rejet instinctif : La psychologue Daniela Silva Moura explique que le dégoût est un état émotionnel complexe. Si on pouvait le décortiquer, on y verrait de la peur. "La finalité du dégoût est d’engager le sujet dans un comportement qui vise à le protéger d’une menace ou d’un danger" précise-t-elle.

Une répulsion du sujet : "Le mot croûte fait écho à la blessure, à la maladie, à l’infection. Ce mot renvoie donc à des craintes et va engager le sujet dans une réaction d’évitement. Le sujet qui ressent du dégoût ne voudra pas voir la plaie, ne voudra pas la toucher, ni même entendre le mot” explique-t-elle. Elle souligne que de façon générale, "le mot croûte suscite le dégoût car cela vient d’une réaction très ancrée dans le développement psychique et émotionnel de l’être humain qui est censé se défendre de quelque chose qui est menaçant".

Publicité

A savoir : "Chez certaines personnes, le dégoût peut être exacerbé jusqu’à en devenir maladif. On parlera alors de phobie" précise la spécialiste.

Publicité

La rédaction a sélectionné pour vous sur Amazon :

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité