Anorexie mentale : le diagnostic

Anorexie mentale : le diagnostic©iStock

L'anorexie mentale fait partie des troubles du comportement alimentaire (TCA). Cette pathologie, qui résulte généralement d'un conflit psychique, consiste à se priver de nourriture. Zoom sur les critères permettant de poser un diagnostic d'anorexie. 

Publicité
Publicité

La restriction alimentaire, premier symptôme de l'anorexie

L'anorexie mentale touche majoritairement les femmes et apparaît généralement entre 14 et 17 ans. Parmi les principaux symptômes de ce trouble alimentaire, on retrouve l'éviction de certains aliments voire le refus total de s'alimenter. Les personnes souffrant d'anorexie mentale sont très inquiètes à l'idée de prendre du poids et il n'est donc pas rare qu'elles utilisent des laxatifs ou se fassent vomir volontairement après les repas. La privation étant très dure à supporter, il arrive également qu'elles traversent des phases boulimiques. Enfin, le poids fait aussi partie des critères diagnostiques : un IMC inférieur à 17,5 kg/m2 peut confirmer une suspicion d'anorexie.

Publicité

Anorexie mentale et image de soi

L'anorexie mentale se caractérise également par une perception déformée de la réalité. La personne anorexique est incapable de reconnaître sa maigreur et considère, malgré son faible poids, qu'elle a encore des kilos à perdre. La peur constante de grossir, une absence de règles depuis au moins trois mois, une hyperactivité physique et un surinvestissement intellectuel font aussi partie des critères diagnostiques. Toutefois, il est important de noter que l'anorexie est une pathologie complexe qui peut s'exprimer de différentes manières selon les personnes touchées.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité
Publicité