Comment faire l’amour tout seul
Publicité

Plaisir solitaire : gare à l’addiction !

Parce qu’il manque la dimension relationnelle dans la pratique du plaisir solitaire, cette dernière ne peut suffire à l’épanouissement sexuel.
Publicité
Faire l’amour à deux, c’est entrer en relation profonde avec l’autre, c’est échanger des émotions. Or, dans l’amour solitaire, on peut rester fixé sur son égoïsme, ses propres sensations, excitations, donc fonctionner en circuit fermé, de manière isolée. Pire, on peut tomber dans l’addiction ! Même si cela est rare, ce besoin tyrannique de la masturbation est déclenché par un manque de plénitude relationnelle. Dans ce cas, faire l’amour tout seul n’est plus vraiment de l’amour !

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

Publicité
Publicité