5 maladies infantiles courantes

Publicité

Pendant l’enfance, les défenses de l’organisme font leurs armes, si bien que l’organisme est vulnérable aux microbes. Les enfants en collectivité, crèches et écoles, sont donc particulièrement exposés aux maladies infantiles courantes.

Publicité

© Istock

Les maladies infantiles courantes sans vaccination

Il faut deux à trois jours de fièvre avant que l’éruption cutanée de la roséole, due à un virus, fasse son apparition. La fièvre tombe en effet rapidement et il faudra trois jours supplémentaires pour que les plaques rouges disparaissent. La scarlatine, d’origine bactérienne (streptocoque du groupe A), débute quant à elle brutalement, comme une angine : fièvre, maux de gorge, difficultés à avaler. L’éruption cutanée s’accompagne d’une coloration rouge de la muqueuse de la bouche (énanthème). Si les vaccins n’existent pas pour ces deux maladies, le traitement antibiotique de la scarlatine est nécessaire pour éviter les complications.

Publicité
Les maladies infantiles courantes avec vaccination

Maladie virale, les oreillons font mal, d'autant plus qu'une fièvre et des ganglions gonflés viennent s’ajouter aux douleurs auriculaires. Elle aussi très contagieuse, la rougeole associe fièvre, toux, éruption cutanée et énanthème. Bien que fortement recommandée, la vaccination pour ces deux maladies infantiles par le R.O.R. n’est pas obligatoire. Vésicules en gouttes et fièvre sont enfin l’apanage de la varicelle. Le vaccin contre le virus de la varicelle est toutefois réservé aux enfants en attente de greffe d’organe et chez les adolescents de 12 à 18 ans n’ayant jamais contracté la varicelle.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité