Kyste ovarien fonctionnel : est-ce que c'est grave ?

Kyste ovarien fonctionnel : est-ce que c'est grave ?©iStock

Douleurs pelviennes, sensation de lourdeur dans le bas-ventre, troubles digestifs… Les symptômes des kystes à l’ovaire sont nombreux. Découvrez tout ce qu’il faut savoir sur le plus fréquent d’entre eux, le kyste ovarien fonctionnel.

Publicité
Publicité

Le kyste ovarien fonctionnel est lié à l’activité de l’ovaire

Le kyste est, par définition, une petite poche remplie d’air ou de liquide (eau, sang). L’apparition des kystes ovariens résulte parfois du fonctionnement de l’ovaire, chargé de libérer un ovule pendant chaque cycle menstruel. On parle alors de kyste fonctionnel. Ce genre de kyste (environ 90 % des cas) survient surtout pendant la puberté et la ménopause. Il se distingue du kyste ovarien organique, dont la formation n’a rien à voir avec l’activité de l’ovaire.

L’échographie confirme la présence des kystes ovariens

Qu’ils soient fonctionnels ou organiques, les kystes à l’ovaire sont gênants et parfois douloureux. La douleur est ressentie dans la région pelvienne, au niveau du nombril. Certaines femmes se plaignent de saignements, de ballonnements, de nausées, de constipation ou de troubles du cycle. Le diagnostic est confirmé au cours d’une échographie.

Les kystes ovariens fonctionnels ne nécessitent aucun traitement

Publicité

Contrairement aux kystes organiques qui doivent être retirés d’urgence, les kystes ovariens fonctionnels disparaissent spontanément après plusieurs semaines (généralement 2 à 3 mois). Une fois détectés, ils doivent cependant être surveillés. L’opération de ce genre de kyste n’est discutée que si sa taille est très importante ou si la douleur est insupportable.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité
Publicité