Cancer des testicules : les chances de survie

Cancer des testicules : les chances de survie©iStock

Le cancer du testicule représente 1 à 2 % des cancers chez l'homme. Il touche préférentiellement les hommes jeunes et présente un pronostic très favorable lorsqu'il est détecté à un stade précoce. Comment se manifeste-t-il ? La douleur aux testicules est-elle la seule manifestation clinique probante ?

Publicité
Publicité

Cancer des testicules : les signes

Dans la plupart des cas, c'est la présence d'une petite masse au sein du testicule ou d'une augmentation anormale de la bourse (inflammation) qui va pousser le patient à consulter son médecin. Chez certains hommes, la détection d'un cancer est établie dans le cadre d'un bilan d'hypofertilité au sein du couple. En effet, le cancer du testicule constitue l'une des causes potentielles d'infertilité masculine. En outre, les hommes ayant eu un testicule non descendu au cours de leur enfance présentent un risque accru de cancer testiculaire. Ils feront donc l'objet d'une surveillance médicale attentive tout au long de leur vie.

Cancer des testicules : les traitements

Publicité

L'ablation chirurgicale du testicule, ou orchidectomie, représente le traitement de première intention du cancer du testicule. Le testicule enlevé fait alors l'objet d'une analyse anatomopathologique plus poussée afin de déterminer le stade d'avancement du cancer et, le cas échéant, décider d'un traitement complémentaire par chimiothérapie ou radiothérapie. Lorsque le cancer reste localisé au testicule et ne présente pas d'extension aux organes avoisinants ou aux ganglions lymphatiques, les chances de guérison sont excellentes puisqu'elles avoisinent les 100 %.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité
Publicité