Chikungunya : 47 cas en 3 semaines en France !

Publicité

47 cas de chikungunya ont été recensés en France depuis le mois de mai. Les autorités sanitaires s'inquiètent.

Publicité

Une épidémie de chikungunya va-t-elle avoir lieu cet été en France ? C'est possible. Les autorités sanitaires indiquent que 47 cas ont déjà été rapportés depuis le mois de mai, plus qu'en 2010 quand les deux premiers cas autochtones ont été détectés en France. Pour l'instant, il s'agit de cas "importés" c'est-à-dire de personnes qui ont ramené le virus de leur voyage aux Antilles ou en Guyane et qui ont déclaré la maladie en France. Mais "la probabilité que le chikungunya se développe fortement en métropole est beaucoup plus importante cette année que les précédentes" a annoncé Benoît Vallet, directeur général de la santé. Les DOM sont des destinations très touristiques pendant la saison estivale. Or, ils sont en pleine épidémie de chikungunya (6600 nouveaux cas ont été recensés en Guadeloupe la première semaine de juin) et le virus se transmet facilement à l'homme par les piqûres de moustiques de genre Aedes. Il entraîne des douleurs articulaires intenses, invalidantes (Chikungunya signifie "qui marche courbé en avant" en langue Makondée), des maux de tête et de la fièvre.

Publicité
Début mai, le ministère de la Santé a présenté un dispositif de lutte contre la dissémination du moustique Aedes en France (utilisation de répulsifs, moustiquaires, insecticides tissus...). Le chikungunya est une maladie à déclaration obligatoire sur le territoire, toute l'année.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité