Pourquoi se frotter régulièrement les yeux peut déformer votre cornée

Ecouter l'article :

Mardi dernier, le chirurgien ophtalmologue Damien Gatinel, invité de l’émission de radio “Sans rendez-vous” sur Europe 1, a averti la population sur les conséquences d’un frottement régulier des yeux. Un tel geste peut entraîner l’apparition d’un kératocône, une déformation de la cornée.

Lorsque l'on est fatigué ou que l’on a une poussière dans l'œil, l’envie de se frotter les yeux est irrésistible. Pourtant, ce geste anodin n'est pas sans danger. C’est ce qu’a en effet rappelé un ophtalmologue parisien la semaine dernière.

Attention aux frottements oculaires répétés qui déforment la cornée

Dans une interview accordée à Europe 1 lors de l’émission de radio “Sans rendez-vous”, le docteur Damien Gatinel, chirurgien ophtalmologue à la Fondation Rothschild, a souhaité alerter sur les risques de kératocône liés à un frottement régulier des yeux.

À cette occasion, il a diffusé une vidéoréalisé en IRM dynamique au sein de l'hôpital Fondation Adolphe de Rothschild, où les conséquences de ces frottements oculaires sont mises en avant.

On y voit l'œil du volontaire sain bouger dans tous les sens. Sa cornée se déforme également et son globe recule dans la cavité orbitaire.

Or, cette agression de l'œil n'est pas sans conséquences.

Elle peut entraîner un kératocône, c'est-à-dire une pathologie dégénérative oculaire qui provient d’une déformation irréversible de la cornée. Elle survient quand les frottements excèdent la capacité de résistance biomécanique de la cornée.

Photo de la cornée "conique" d'un individu, caractéristique typique du kératocône :

Photo de la cornée "conique" d'un individu, caractéristique typique du kératocône :© Creative Commons

Crédit : William Charles Caccamise, Sr, MD. 8 février 2008. CC - Licence : https://creativecommons.org/licenses/by-sa/4.0/deed.en

Cette maladie engendre des troubles de la vision (vue brouillée et déformée et mauvaise vision de loin) qui nécessitent le port de lentilles spécialisées. Le kératocône atteint généralement les deux yeux, mais pas avec la même sévérité.

Selon le chirurgien ophtalmologue, il faut faire attention “à ce geste machinal et routinier, en particulier lorsque l'on a les poings serrés”.

On imagine donc facilement la dangerosité de ce geste lorsqu'il est répété jour après jour, pendant des années.

Fort heureusement, tous les patients susceptibles de se frotter les yeux ne développent pas de kératocône.

“Mais si on ne se frotte pas les yeux, on a moins de chances d’avoir un kératocône, voire pas du tout”, conclut le Dr Damien Gatinel.

Enfin, cette déformation est accentuée ou favorisée par l’existence d’une compression nocturne chronique (appui de l’œil sur l’oreiller, qui est toutefois possiblement source d’une irritation chronique, elle-même source de prurit, et in fine de frottements en réponse à ce prurit).

Kératocône : le terrain génétique en cause ?

Chose intéressante : la survenue du kératocône pourrait être liée à un terrain génétique particulier.

Celui-ci correspondrait à l’induction d’un phénotype de cornée plus “fragile” (cornée nativement plus “molle”, plus “fine”), et donc plus prompte à se déformer sous l’action d’un stress mécanique.

La prédisposition génétique à un déséquilibre immunitaire conduisant aux allergies pourrait aussi jouer un rôle : en favorisant les frottements répétés, il est facile d’expliquer l’association entre allergie et kératocône.

Toutefois, cette maladie n’est pas la seule qui pourrait apparaître suite à des frottements.

Des cas de glaucome, d’hyphéma, de subluxation cristallinienne et de décollement de la rétine ont également été recensés chez cette population.

Le message de prévention du docteur Gatinel est également valable pour les enfants car ils ne sont pas à l’abri de ces pathologies. Il faut donc les surveiller et les arrêter si vous les surprenez en train de gratter leurs yeux.

Par ailleurs, le kératocône touche indifféremment les personnes des deux sexes, quelle que soit leur origine géographique, même s’il semble que les Asiatiques soient plus affectés.

Le kératocône est habituellement découvert à la puberté (entre 10 et 20 ans), mais il peut survenir à tout âge (82 % des cas débutent toutefois avant 40 ans).

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source(s):

Se frotter régulièrement les yeux peut déformer la cornée, 24matins, 11 décembre 2019.

Kératocône : origines et théories, www.gatinel.com, 11 novembre 2019.

La rédaction vous recommande sur Amazon :