Vous craignez avoir contracté une MST

Publicité

vous avez eu des rapports sexuels non protégés, avec un(e) partenaire occasionnel(le), vous présentez des lésions des organes génitaux, nous vous conseillons de consulter votre médecin.

Outre les maladies classiques comme la syphilis, le chancre mou, la blennorragie ("chaude pisse"), les infections à chlamydiae, les condylomes et quelques autres, vous devez garder à l’esprit que d’autres pathologies beaucoup plus graves peuvent avoir été transmises, comme le SIDA ou l’ hépatite.

Publicité
Publicité

Des analyses (sérologies, prélévements) seront donc nécessaires au moindre doute.

Pour en savoir plus, consultez notre dossier "MST"

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X