Une prise en charge plus performante

Publicité

Une prise en charge plus performante de l’ostéoporose

D’importants progrès ont été réalisés ces dernières années dans le dépistage de l’ostéoporose. Et les médecins disposent de nouveaux médicaments agissant par des mécanismes différents sur le risque fracturaire.

Pourtant on peut constater que la réduction de ce risque même sous traitement est actuellement de l’ordre de 50%, ce qui laisse donc encore des marges de progression.

Publicité
Publicité

Une sorte de « score » intégrant non seulement la valeur de la densitométrie osseuse, mais aussi l’âge, les antécédents fracturaires personnels ou familiaux, la notion de faible poids corporel et l’existence éventuelle d’une ménopause précoce pourrait aider à mieux indiquer et cibler les traitements.

Ce score devrait permettre d’évaluer avec une bonne précision le risque absolu d’une patiente de faire une fracture dans les 5 à 10 ans à venir. En fonction de ce dernier, il faudra déterminer à partir de quel moment on considère que ledit risque est suffisamment élevé pour déclencher un traitement.

La rédaction a sélectionné pour vous sur Amazon :

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X