Stop à la violence conjugale

Publié le 06 Octobre 2008 par Rédaction Medisite

Liliane Daligand est professeur de médecine légale à l'université de Lyon-I, psychiatre, experte auprès de la cour d'appel de Lyon. Elle a participé à la mise en place expérimentale d'une consultation pour les auteurs de violences au centre hospitalier Lyon-Sud. Liliane Daligand est également l'auteur de ''Violences conjugales en guise d'amour'', éd. Albin Michel. Dans une interview au ''Parisien'' (1/10/2008), elle livre cinq conseils pour échapper à la violence conjugale...

Publicité

Le danger de la jalousie

Publicité

S'il n'y a qu'un seul signe avant-coureur dont on doit se méfier, c'est la jalousie. "Dès lors qu'elle est excessive, inquisitrice, possessive et soupçonneuse, elle devient maladive. Un homme jaloux à ce point est quasiment toujours violent. Cela commence à bas bruit, par des mots avant les gestes. Il exclut sa femme de tout cercle de relations, il la piste, la soupçonne. Tout en l'amadouant, la persuadant qu'elle sera mieux à la maison, l'homme la coupe de tout projet professionnel et de toute ressource. Avec un homme comme ça, je n'ai qu'un conseil : fuir tout de suite, sans espérer pouvoir le changer par amour", explique Liliane Daligand, psychiatre et auteur de ''Violences conjugales en guise d'amour'', éd. Albin Michel, dans une interview au ''Parisien'' (1/10/2008).

Publicité

La première gifle

La violence est une addiction, et il est prouvé que plus on laisse s'exprimer cette violence (paroles, coups), plus elle augmente. Et parfois, jusqu'à la mort. "Il faut dire non, un vrai non, déterminé, en expliquant que c'est la première mais aussi la dernière. Ne pas laisser de place au pardon : l'homme violent l'espère toujours et ce serait une brèche. Si l'on est capable de lui expliquer fermement qu'il doit respecter notre corps, cela peut stopper ses futurs accès de violence. Parler et raisonner ne sert à rien. On voit bien en consultation à quel point ils se sentent eux-mêmes infirmes de la parole", insiste Liliane Daligand.

mots-clés : Maison, Divorce, Interview
La rédaction vous recommande sur Amazon :
Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !
X